Réfection sol cuisine maison pierre sur cave voûtée.

:wave:Bonjour ,

Tout d’abord merci, je trouve ce site très intéressant, même si je ne comprends pas tous les aspects techniques qui sont donnés.

Je viens d’acquérir une petite maison ancienne construite avec des murs en pierre , de 80 M2, comprenant deux habitations.
La maison est construite sur un terrain en pente, et « accrochée » à un rocher que l’on peut voir dans la cave de la partie la plus haute de la maison, sous la cuisine.
Je précise que je ne m’y connais pas du tout en matière de construction/rénovation.
La maison servait juste avant de gîte d’été, et les propriétaires qui avaient acheté la maison, l’ont rénovée en 2015, mais en pensant la rénovation juste pour une maison d’été.
Les 3/4 des portes fenêtres ont été changées en double vitrage bois, et quelques murs isolés avec des matériaux classiques, laine de roche et placo) . (salle de bains et deux murs de la cuisine).
La maison a été classé G au DPE.
Il n’y a pas de ventilation, juste la présence d’un trou sur le bas du mur du salon, qui se trouve juste au dessus de la cuisine.

Un des murs (côté nord) de la cuisine est enterré, et dessous la cuisine donc, se trouve une cave voûtée, en partie haute du terrain, cave où l’on voit le fameux rocher et où quand il pleut, le rocher suinte de l’eau, qui est drainée vers le jardin.
La cave est très bien ventilée avec deux ouvertures sur deux murs perpendiculaires.

Mon souhait : faire déposer les dalles de pierre de la cuisine qui se trouve sur la cave voûtée en pierre, et sont posées à même la terre je pense, et remplacer ce sol par un sol isolé et plane, car actuellement il est en pente . 10 cm d’écart entre le mur opposé et la porte d’entrée. Demander a l’artisan de vérifier si un drain a été réalisée le long du mur enterré, et si ce n’est pas fait le faire faire , côté intérieur de la maison.

Un artisan qui a l’habitude de rénover les vieilles bâtisses du village , lui même propriétaire du "château médiéval "du village qu’il a rénové , donc a priori il sait de quoi il parle, me propose de remplacer ces dalles de pierres par une dalle isolante ( ne m’a pas précisé la composition), placer un filet avec des résistances pour chauffer le plancher et mettre une dalle d’enrobage avant de poser le carrelage.
Mon souci etait la solidité de l’ouvrage qu’il va réaliser et la peur que ce soit trop lourd pour la cave voûtée.
Selon ce qu’il m’a dit c’est la voûte de la cave qui est en bon état) qui sert de maintien du plancher.
Or je viens de voir un sujet identique sur ce site , de réfection d’un sol sur cave voûtée, et j’ai vu qu’il y était question de dégâts possibles à la cave, si l’on pose un sol isolant sur la voûte, à cause de la condensation que cela peut créer.
Jai vu également dans d’autres sujets, que les planchers chauffants électriques créent de l’électromagnétisme.
Donc je m’interroge sur ce qui serait la meilleure solution pour ce sol.

Par ailleurs, sans ventilation, la maison me semble un peu humide.
Pourtant les murs sont sains, il n’y a pas de salpêtre, ni au RDC ni aux étages supérieurs.
Sauf au dernier étage, je viens de découvrir ce matin un coin de mur situé à l’angle d’une petite pièce, juste sous le toit, un peu d’humidité sur 50 Cm2.

Je souhaiterais savoir quelle serait la meilleure solution pour ventiler ma maison, sachant que je ne souhaite ni isoler les murs de l’intérieur ni de l’extérieur. (Les murs font environ 60 cm d’épaisseur), mais seulement le toit qui est déjà isolé, la salle de bains, et le mur enterré de la cuisine plus celui qui fait l’angle avec ce mur enterré.

Je souhaite faire installer un poêle à bois au premier étage (salon).
Pas dans la cuisine , car j’aimerais que le poêle chauffe ma chambre en hiver qui est au 2eme.
Pour info, ces trois niveaux de cette partie de maison font en tout une surface de 56 M2.

J’ai pensé également à faire étudier par un spécialiste l’installation d’une pompe a chaleur air/eau, afin de produire l’eau chaude et de créer un système de chauffage dans la maison (et le studio qui est juste accolé à la maison), pour les jours où je ne souhaite pas faire fonctionner le poêle.
Il me semble que je pourrai faire des économies d’énergie avec la pompe a chaleur (actuellement la maison est équipée de radiateur électriques) et que le système de chauffage par eau est sain.

Qu’en pensez-vous de tout cela?

Je vous remercie pour vos conseils, je sais que les questions sont nombreuses, et m’en excuse , mais il me semble qu’un projet de rénovation en lien avec laspect thermique, doit être pensé d’un point de vue global pour être efficace .
Ci-joint photos du sol et du mur enterré de la cuisine.

1 « J'aime »

Bonjour Eve-Marie,

Comme vous le dites :

Au vu de votre publication, des questions qui se posent, il me semble judicieux de vous faire accompagner pour un diagnostique et des préconisations. Il sera délicat d’avoir une vision d’ensemble et de vous répondre de manière fiable et cohérante avec l’existant, sans visite in situ…
Avez-vous regradez du coté des professionnels du réseaux proche du projet ?

De mon point de vue et dans tous les cas, exit le plancher chauffant électrique.
Quand à l’isolation du plancher sur voute, il devra être perspirant donc avec des solutions/recettes en terre ou en chaux ; les revêtements de sol devront eux aussi être perspirant…

1 « J'aime »

Bonjour Eve-Marie !

Plusieurs petites remarques :

  • si un DPE bâti ancien sort dans les mois qui viennent votre maison quittera sans doute sa case G, à condition d’avoir quelques éléments d’isolation (la toiture en priorité et des fenêtres de bonne facture), reconnaissant les qualités du bâti ancien,
  • l’artisan qui a retapé un bâtiment médiéval a l’air de faire des travaux « modernes », comme depuis plus de 70 ans, pas forcément respectueux du bâti ancien (où il ne fait pas mettre de ciment ou de matériaux étanches de type carrelage, plastiques et film polyane, etc.)
  • pour votre sol de cuisine et sa voûte de cave, c’est un maçon spécialiste du bâti ancien qu’il vous faut.
    Je dirais, mais je ne suis pas maçon, seulement « coordinatrice en rénovation énergétique et biosourcée », avec une spécialisation en bâti ancien, que :
  1. ce serait dommage de remplacer ce sol de dalles pierres par du carrelage (les dalles semblent avoir été rejointoyées avec maladresse avec du ciment…)
  2. qu’il est bien légitime d’avoir envie d’un sol plan dans sa maison,
  3. qu’une solution de misapor ou pouzolane pour retrouver de la planéité et ventiler la voûte par le dessus, puis une dalle chaux-liège, isolante, avant de re-poser les dalles de pierres sur un lit de chaux-sable, serait pertinente avec le bâti. Le complexe isolant n’alourdira pas la structure et restera respirant (ce qui ne serait pas le cas avec des plaques isolantes en polyuréthane sous plancher chauffant et carrelage).
  4. une ventilation efficace est nécessaire pour évacuer l’air humide de la salle d’eau et de la cuisine. Vos fenêtres (double vitrage bois, un bon point !) comportent-elles des prises d’air ?
    Il faut penser à remplacer les quelques fenêtres qui seraient encore déperditives.
  5. vous avez apparemment une infiltration sous toiture à gérer (profitez-en pour vous renseigner sur le complexe d’isolation mis en place). Pour avoir une isolation efficace (et aux normes) compter 30 cm environ d’isolant sous toiture (c’est rarement respecté quand les travaux ont été fait il y a quelques années et que les combles sont aménagés, les personnes privilégiant l’espace habitable… sur le confort d’usage).
  6. « je ne souhaite ni isoler les murs de l’intérieur », je comprend votre envie de conserver un bâti avec des pierres apparentes, mais pour un confort d’utilisation, il faudrait tout de même supprimer l’effet paroi froide et envisager d’appliquer un correcteur thermique, de type chaux-chanvre ou terre-paille ou terre-chanvre, qui fera rayonner la chaleur de votre système de chauffage et gardera la fraicheur de vos murs en été. L’épaisseur des murs de pierres (60 cm ici) ne fait pas l’isolation (entre 45 cm de pierres ou 80 cm, la sensation de fraicheur sera la même). Si vous avez un mur de refend (ne donnant pas sur l’extérieur), vous pouvez le laisser pierres apparentes. Pour ceux donnant sur l’extérieur, vous chaufferiez les murs et l’extérieur (dépenses énergétiques inutiles).
  7. il faut mener une vraie réflexion (que vous avez entamé) sur le volet énergies et chauffage.
    Donc 80 m2 sur 3 niveaux ? ou cela comprend le studio ? donc 56 m2 sur 3 niveaux ??
    Une cuisinière à bois dans la cuisine (avec des plaques et four élec pour la belle saison comme l’existant) pourrait chauffer votre maison si la circulation de l’air entre les différents niveaux le permet (escalier ouvert, peu de portes, ou alors ouvertes lors de la chauffe), l’autre possibilité étant le poele à bois dans la pièce de vie, à l’étage supérieur. Il faut dans les 2 cas un modèle de puissance faible (à dimensionner en fonction du volume à chauffer) pour ne pas surchauffer les pièces et une bonne isolation (pour ne pas consommer trop de bois)
    je ne pense pas que l’investissement d’une pompe à chaleur pour une aussi petite surface habitable soit pertinente (mais cela se calcule… avec les besoins énergétiques de la maison), il faudrait créer un réseau de chauffage basse température… pas mal de dépenses donc.
    Selon l’orientation du terrain, et des toitures, le chauffage de l’eau sanitaire peut être réalisé avec des panneaux solaires thermiques une partie de l’année.

Dans tous les cas, comme vous le notez, il faut une vision globale des bâtiments, des travaux à réaliser, de l’isolation et des besoins en chauffage, pas juste vous adresser à différents artisans.
Un maître d’oeuvre spécialisé en réno de bâti ancien, un archi, un MAR…
Bien cordialement,

En complément des échanges sur Twiza, connaissez-vous le groupe de discussion « Rénovation pertinente » sur facebook ?
Il y a pas mal de posts qui pourraient vous aider dans votre prise de décision pour vos travaux.

Bonjour Jean-Patrick,
Merci de votre réponse.
Pour trouver les professionnels du réseau , est-ce sur le site twiza que je peux avoir des coordonnées ?

Bonjour Ivanna,

Merci infiniment d’avoir pris le temps de détailler votre réponse et pour tous les suggestions que vous m’avez faites qui me semblent très appropriées et intéressantes.
La maison est de 56 M2 sur trois niveaux, avec une surface de 24m2 environ de plus au rdc, qui correspond à un studio, non communiquant, mais qui pourrait l’être, car l’ancienne porte de communication a été murée, pour créer deux habitations distinctes.
J’avais effectivement pensé à refaire l’isolation du toit.
Je vais effectivement chercher un maître d’oeuvre en rénovation de bâtiments anciens afin de faire étudier un projet global.
Savez-vous où je pourrais trouver des coordonnées de professionnels dans ce domaine ?
J’habite dans le Puy de Dôme.

Bien cordialement.

Bonjour Eve-Marie,

je vous en prie !
pas de contacts dans le Puy de Dôme, mais vous trouverez peut-être sur Twiza des pros dispo. Il y a aussi DOREMI (siège à Valence) qui forme les artisans à la rénovation performante :
https://www.renovation-doremi.com/fr/renovation-performante/renovation-energetique/

ou via les magasins de négoce de matériaux écologiques autour de chez vous, tel que Kenzaï, magasin situé à Cournon-d’Auvergne, et vente en ligne de matériaux écologiques de construction (j’ai testé, très bien, avec livraison des produits).

J’ai aussi trouvé « Cocon - Rénovation et écoconstruction » : une entreprise de travaux située à Clermont-Ferrand, qui propose des solutions de rénovation et d’écoconstruction écologiques (qui a été cité dans un article de Maison Ecologique au sujet de l’isolation en ouate de cellulose).

Et bien sure, Maisons paysannes de France et le CAUE, pour les bons conseils de réno du bâti local.

Bien cordialement,

1 « J'aime »

Un grand merci pour tous ces contacts!
De votre côté que conseilleriez-vous comme matériaux pour une bonne isolation du toit?
Dans quelle région exercez vous votre activité?