Maison Bois poteau poutre

Bonjour la team,

Je viens vers vous car j’ai des questions qui s’accumulent et je ne sais pas forcement vers qui me tourner étant donnée que nos types de construction n’étant pas classique on ne trouve pas toujours facilement l’aide approprié.

Le projet est une maison en bois poteau poutre de 80m² sur pilotis avec étage de 50m².
Dalle bois poutre en I de 25cm avec 20cm de fibre de bois pour l’isolation et plancher OSB 1,8cm
Isolation en botte de paille pour la partie Est de la maison et mixte botte de paille / torchi pour le reste.
Isolation en botte de paille pour la toiture.

Le chantier n’a pas encore commencé, enfin si, nous avons déjà coulé les 9 plots béton.

# Pour ce qui est de l’OSB sur la dalle, est il important de mettre une colle/ mastic, entre les plaques d’OSB afin de limiter les ponts thermique et d’assurer une meilleure étanchéité ?

Faut-il mettre quelque chose sur l’OSB de la dalle avant de mettre le parquer, carrelage etc ? (Ce que j’ai en tête c’est, imaginons un dégât des eaux dans la cuisine, comment protéger la dalle ?)

Il y aura du parquet massif (chêne ou châtaigner) à l’étage. Pour le rdc j’avais certaines envies mais il semblerait que ce ne soit pas possible comme la maison est sur pilotis avec une dalle bois. J’aurais voulu mettre du carrelage / tomette dans la cuisine et faire une dalle argile dans le salon.
Et je pensais aussi mettre le carrelage / tomette dans la SDB, cela me semblait évident mais maintenant je ne sais plus…

Partagez vous l’idée que cela risque de casser ou fissurer ? Quelle pourrait être les solutions alternative ?
Le charpentier me dirige vers du parquet pour la cuisine / salon mais j’ai du mal à imaginé du parquet dans une cuisine, a part peut être du parquet stratifié. Et pareil pour le salon, piece à vivre avec du passage, de la vie, est ce que le parquet ne risque t-il pas de trop s’abîmer?

# Ensuite vient la question sur l’arrivée d’eau et la distribution de l’eau chaude sanitaire.
L’arrivée d’eau se fera dans la buanderie via la nourrice. L’eau qui doit être chauffée ira dans le chauffe eau et pour partir alimenter la SDB et la cuisine j’hésite entre faire passer les canalisations dans la dalle (peur que si le tuyau venait à être percé ou autre, la galère pour réparer). Un ami plombier me dit qu’on peut faire repartir les tuyaux sous la maison et les refaire rentrer sous la SDB et sous la cuisine. Bien isolé, la perte de chaleur sera minime me dit il. Et le fait de traverser et re-traverser la dalle cela n’engendre pas trop de déperdition de chaleur ?
Qu’en pensez vous ? Des avis ou autre solution ?

# En maintenant question concernant l’ECS.
Je pensais mettre un systeme EKSOL One de 200L et j’ai vue qu’il y avait différent choix sur le nombre de capteur et le nombre d’échangeur, la dessus il faudra que je sois aiguillé, comment choisir le bon. Ma pente de toit me permet elle de les installer sur le toit ? Où dois je prévoir de faire passer les tuyaux transportant le liquide caloporteur ?
J’ai lu que d’autres avaient mis le système de chez HELIOFRANCE, vous avez des retours, une préférence ?

# Autre question:
Le seul système de chauffage de la maison sera un poêle à bois, (sauf la SDB que j’équipe d’un sèche serviette soufflant). L’idée est que la maison devrait bien profiter le l’apport du soleil et que sinon une petite laine fait aussi bien le travail :upside_down_face:. J’hésite à anticiper un système de chauffage d’appoint pour les deux chambres si jamais le poêle ne suffisait pas, prévoir une prise pour si besoin y connecter un radiateur électrique à inertie.

le rond rouge représente le chauffe eau solaire.

image

Après vient aussi des questions concernant les volets… Lors de la conception, nous n’avons pas pensé au volet pour les baies vitrées… il n’y a aucun volet prévu pour la face sud.
Nous avons réfléchi pourquoi pas à un volet sur rail qui viendrait couvrir les vitres, mais il y a 5,5 mètres de longueur à couvrir et seulement 4,5 mètres de façade pour accueillir le volet. Il est possible de faire une dernière longueur qui pourra se déplier. Enfin galère tous ça, les aléas de la construction ^^ .
Je ne veux pas mettre de volet roulant, je ne trouve pas ça pratique pour profiter du soleil.
Des idées, des solutions ?

J’espère avoir été assez claire dans mes demandes, je sais que ça peut avoir l’aire un peu fouillis mais quand on est tout seul et pas forcément du milieu pleins de chose ne nous paraissent pas évidentes :sweat_smile:

Au plaisir de vous lire .

Bonsoir,
Une question: vous êtes où en Dordogne ?
Quelques réflexions succinctes:

  • Vous n’aurez probablement pas besoin de chauffage dans les chambres, surtout celle de l’étage. Et aussi avc un poêle en bas.
  • Une mezzanine, c’est séduisant et/ou sympa, mais cela rend difficile la gestion des surchauffes estivales, même avec une bonne ventilation nocturne… Surtout avec l’évolution des étés qui vont continuer à empirer.
  • Héliofrance est une boite (jeune) qui fait du bon boulot depuis une décennie. Ils maitrisent bien le système autovidangeable.
  • Je ne vois aucune réserve à un parquet de chêne au Rdc, y compris dans la SdB et la cuisine. Au pire, dans la cuisine il peut être recouvert d’un lino. Ou le lino directement sur une couche d’OSB.
    A l’étage, du châtaigner, voire du pin…
  • Occultations solaires: Au sud vous n’aurez besoin de rien. En revanche à l’ouest il faudra pouvoir protéger tous les vitrages des effets du soleil estival, sinon cela sera insupportable à l’intérieur.
  • Du mastic entre les plaques d’OSB ? Si elles sont rainurées pour s’emboiter, pas nécessaire.
    En conclusion, toute provisoire…votre projet ressemble sur plusieurs points à la maison que j’ai faîte dans le 47, il y a une décennie…

Bonjour Clément,

Première remarque : il aurait été préférable que vous éditiez plusieurs sujets par problématique et lot d’ouvrage, et d’associer les étiquettes correspondantes pour que les réponses données et spécifiques à chaque lot puissent profiter au plus grand nombre…

Il n’y a pas d’incompatibilité entre une dalle bois et un revêtement carrelé et/ou une chape maçonnée.
C’est la question du dimensionnement de la structure qui doit prendre en considération les contraintes de charges des matériaux et évaluer et localiser les descentes de charge.
Le dimensionnement n’est pas qu’une question de solidité dans l’absolue, mais de vérification des déformations des éléments structurels sous contraintes afin qu’elles n’excèdent pas la déformation admissible au regard de leur fonction et des contraintes qui s’appliquent à eux ; il est question de limiter les déformations pour que les tensions ne soient pas propagées à des éléments de second œuvre qui ne le supporteraient pas.

C’est étonnant dans votre projet que les plots soient à intervalles régulier car il y a peu de chance pour les descentes de charges soient homogènes et linéaires…

Quel est le type de canalisation ? Cuivre, multicouches ou PER ?
Si il s’agit de PER, il est mis en œuvre dans une gaine et le tuyau d’adduction peut être changé.
Un réseau sous dallage correctement mis en œuvre ne fait apparaitre aucun risque de percement.

Tout comme les éléments structurels, le besoin de chauffage s’évalue et le moyen de chauffage afférant se dimensionne… Il en va du meilleurs rapport de performance pour 1€ investit…
Votre pente de toit, son orientation, le gisement solaire, la présence de masque, mais aussi le besoins de chauffage, la ventilation et la distribution sont des éléments qui permettent de dimensionner les capteurs, le stockage de l’installation, son appoint éventuel ainsi que les émetteurs (radiateurs, plancher/mur chauffant)

Le besoin de volet répond essentiellement à 2 problématiques, distinctes ou cumulées.

  • L’occultation des ouvertures exposées aux apports solaire en période estivale pour éviter la surchauffe…
    On en revient toujours au besoin de l’étude, donc de la simulation au fil des saisons et du bilan annuel, comme pour le chauffage.
  • Le défaut de vitrage anti-effraction au RDC, ; la présence de volet vous permet d’être couvert par votre assureur en cas de cambriolage…

Selon le ou les besoins clairement identifiés, vous pourrez faire votre choix d’installer des volets ou non, de substituer les volets par des BSO par exemple, ou de faire équiper vos menuiserie avec un vitrage anti-effraction

Bonsoir Styv56
Merci pour votre retour.

Alors je suis à la limite Périgord noir et Périgord blanc, la commune de Rouffignac, au sud est de Périgueux.

  • Pour la chaleur du poêle qui aura tendance à monter à l’étage, je pensais mettre un ventilateur de plafond pour essayer de rabattre une partie de la chaleur vers le bas, est ce que ça a du sens ?

  • Pour les surchauffes estivales lié à la mezzanine je n’avais rien entendu concernant cela…
    Mais on s’était dit qu’on pourrait essayer de laisser un lame d’air de 5/10 cm entre les tuiles et l’isolation afin d’aider au refroidissement des la toiture et limiter les surchauffes.

  • Pour l’occultation face ouest, il y aura sûrement une année de vie d’abord dans la maison afin d’évaluer au mieux le besoin et comment le mettre en place. Je précise que je suis en foret, c’est à dire que j’ai du déboiser et créer une petite clairière afin d’y accueillir la maison. Donc en fonction de la course du soleil, des arbres qui feront une ombre naturelle, j’aviserais sur quoi mettre en place.

Bonsoir Jean-Patrick,

Désolé de ne pas avoir pris le temps de diviser le message en différentes partie par section… j’ai eu peur de me perdre dans les messages, et qu’il y ai moins de cohérence…

Si je comprend bien, carrelage ou dalle d’argile, c’est possible mais si les fondations sont sous dimensionnée pour accueillir se poids, c’est là où il y a risque de fissure par déformation de la dalle à cause de la surcharge.

Les pilotis qui sont sur les dessins ne correspondent pas à ce que nous avons mis en place.
Nous avons coulés 9 plots béton. Et il y aura aussi des vis de fondation.

… je ne mettais pas encore posé la question du type de canalisation…
Quand vous dites « sous dallage » vous voulez dire dans la dalle ?
J’imagine du cuivre pour les conduites d’eau qui passeront le long des murs et du PER pour celle qui passeront dans la dalle ou sous la maison.

Exactement! Problématique cumulées.
Il y a bien la problématique d’assurance…
Mais celles qui me préoccupent en premier temps, c’est la chaleur. Pouvoir s’abriter du soleil estival et limiter la déperdition de chaleur la nuit en hiver.

Bonjour,
Nous en sommes je pense au même stade que vous et nous avons opté pour du parquet de partout (ou presque!). Le parquet en chêne voir en acacia ou d’autres essences sont très solides. Après cela s’entretien.
Bon courage

1 « J'aime »

Bonjour Clément,
Je connais bien la Dordogne, et le secteur de Périgueux, ayant vécu à Mussidan plusieurs années, avant de construire dans le 47. Vous êtes donc à bonne place pour ressentir l’effet des canicules en Aquitaine. et…cela va continuer à empirer.
Dans ma maison, j’avais mis en place plusieurs « correctifs » , dont ceux que vous indiquez: ventilation du haut vers le bas, film réfléchissants sous tuiles, stores intérieurs réfléchissants, volets, etc…Mais tout comme un enduit intérieur sur mur de pierre est un correctif et non une véritable couche isolante, le résultat a été modeste, bien que réel et mesuré. Cela avait même paru dans un numéro de LME.
Quant à l’effet ascenseur d’air chaud de la mezzanine, il n’y a rien d’efficace contre. Si c’était à refaire, je ne le referais pas. Je me souviens de l’avoir lu également dans un « Avis d’experts » de LME, je crois ou dans un MOOC que j’ai suivi sur les maisons en zones tropicales…
La seule chose qui n’avait pas été anticipée, c’est le ventilation sous tuiles: j’avais regretté de ne pas en avoir parlé avec le charpentier, lors de la conception. Le doublement des chatières n’a pas suffit.
A posteriori je sais que si j’avais encore l’âge de lancer un nouveau projet, je travaillerais d’abord la résistance aux canicules, bien avant la résistance au froid, facile à gérer, maintenant avec tout ce qu’on connait et trouve plus facilement. Je sais en gros ce que je ferais, mais c’est trop tard, j’ai 80 ans.

2 « J'aime »

Bonjour,

Je trouve que cela fait beaucoup de questions pour un forum d’entraide qui est adapté pour obtenir des tuyaux sur un ou deux points précis, mais certainement pas pour faire de la conception globale.
Si je soutiens volontiers l’auto-construction, comme moyen de s’investir dans la réalisation et de réduire les coûts, pour autant, je conseille fermement de faire appel à des professionnels pour établir un projet qui se tient. Cela permet de ne pas partir dans tous les sens et de se poser les bonnes questions au bon moment. Mais cela à un coût qu’i faut intégrer dans le financement.
Bon courage quand même pour la suite de votre projet.

1 « J'aime »