Installation Chauffe eau solaire / poele bouilleur / poele de masse

Bonjour à tous,
Voilà nous en sommes à la phase des devis et donc à savoir ce que nous souhaitons installer dans notre maison. Nous serons en auto-construction, Greb.
Nous avons pensé à installer un chauffe eau solaire couplé avec un poele bouilleur pour l’hiver. (sachant que pour les semaines nuageuses sans trop de froid nous aurons dans le garage un chauffe eau classique au besoin (nous allons y vivre durant les travaux)).
Oui mais voilà c’est compliqué de trouver des infos là dessus! Donc je souhaiterai savoir si cela est possible (je pense que oui tout est possible suffit de trouver les solutions!), et si quelqu’un pouvait nous faire un retour d’expérience.

De même je cherche de bonnes marques de chauffe eau solaire/poele bouilleur. Et si jmais un poele bouilleur peut aussi être un poele de masse ce serait le top!

Je vous remercie d’avance!

3 « J'aime »

Bonjour Maîté,

J’ai un retour d’expérience sur une configuration CESI + soutient de chauffage, avec appoint hydraulique sur site isolé (non raccordé au réseaux électrique.) L’installation date de 10ans. Elle fonctionne parfaitement et assure la totalité des besoin en ECS et un soutient de chauffage hydraulique en plus des quelques calories émis par le poêle bouilleur quand il fonctionne.

Il y a beaucoup de chose à retourner, aucune difficulté majeur, mais des complexités et tout un tas de point de vigilance à considérer.

A l’époque les éléments et équipement composant l’installation ont été sélectionné chez :
PAW (groupe de sécurité, by-pas, circulateurs)

et à l’édifice solaire qui sélectionnait des ensemble CESI et/ou chauffage pour les autoconstructeurs…

Remarque par exemple, pour ce logement de 100m2 chauffé + 35m2 annexe tampon, 4 personnes, en période défavorable de production (hiver pour faire simple), le poste des circulateurs devient le premier poste de consommation électrique du foyer pour un profils d’une extrême sobriété/minimalisme…puisqu’il y a 3 circulateurs, qui fonctionne plus ou moins en alternance, voir en couple. Préférez des circulaturs haut rendement (qui n’existaient pas à l’époque) pour maitriser la consommation qui n’est pas très significative pour des foyers raccordés au réseau, mais qui n’est pas nulle non plus…

Remarque : /!\ attention le besoin d’appoint hydraulique peux ne pas correspondre au besoin de chauffage comme le besoin de chauffage peu ne pas correspondre au besoin d’appoint hydraulique… Cela a donc des impacts dans nos mode de vie, que de faire correspondre les usages à la ressources et non l’inverse.

Remarque : /!\ concernant l’élément « bouilleur », il faut considérer que sa durée de vie dépend de la régularité de température de l’eau qui le traverse (problème de corrosion si l’eau est < 60° et > 80° ; c’est pour cela qu’il faut prévoir un by-pass et limiter les longues flambées lorsque le besoin d’appoint n’est pas vérifié ou installer un radiateur hydraulique de délestage. Préférez donc un modèle dans une marque « durable » pour avoir des chances de trouver un bouilleur quand il faudra le changer (ou achetez une pièce de rechange d’avance ; cela doit bien durer une bonne 20aine d’années malgré tout, mais très dépendant de la qualité de l’acier et des conditions d’utilisation…

Remarque : un poêle bouilleur récupère 70 à 80% des calories produit dans l’eau. Donc couplé à un poêle de masse, je suis sceptique. Soit vous décidez de stocker les calories dans un volume d’eau soit dans des matériaux inertes, mais dans les 2 deux, il y en aura 1 des 2 avec un très mauvais rendement… et c’est sans doute la masse du foyer qui sera défavorisée…

4 « J'aime »

Merci pour ta réponse bien complète! Plusieurs choses que je ne maîtrise pas mais heureusement ça parle à mon homme! Je pense qu’il va falloir que l’on se positionne entre le poêle bouilleur ou le poêle de masse et que l’on réfléchisse de nouveau à notre ensemble chauffe eau, poele, VMc…

1 « J'aime »

Je rejoins @Jean-Patrick particulièrement sur ces points :

  • ce qui permet d’aligner besoins et ressources, c’est surtout de diminuer les besoins. Remettre du lien entre notre mode de vie et la cyclicité de notre environnement : jour/nuit, saisons…
  • poêle de masse ou poêle hydraulique, mieux vaut choisir si l’on ne veut pas tomber dans un compromis mou. Certains, équipés d’un tuyaux dans le PDM viendront me dire « si si ça marche » mais ils seront bien incapables de l’objectiver.

Précision : en cas de couplage hydraulique entre plusieurs sources d’énergie (dont bois buche) et pour plusieurs usages, il faut envisager d’avoir recours au ballon tampon, que ce soit pour faire le rôle « tampon » mais aussi pour la gestion hydraulique. En effet, il y a forcément des décalages entre production et distribution de cette énergie, il faut les gérer. Si non, au mieux on gaspille, voire on crée de l’inconfort inutile, au pire on maltraite l’installation et donc on dégrade sa durée de vie.

@Maite_Bon n’hésites pas à nous tenir informés ici, ta préoccupation est partagée par bcp de monde.

PS : pour tes matériel (chauffe-eau, poêle de masse etc) pense à surveiller ce qu’il se passe dans le groupement d’achat du réseau Twiza. Là il est un peu en stand by mais ça va reprendre et l’on y sélectionne des matériels et des fabricant alignés avec les valeurs du réseau (qualité, localité, disponibilité…)

1 « J'aime »

Bonjour Maïté
Je rejoints Cédric et JP. Faut il absolument coupler un poêle bouilleur au circuit d’eau chaude? (à faire sois même c’est vraiment complexe) Avez vous évalué vos besoins quotidiens en eau chaude? Il est peut être plus intéressant et moins couteux de surdimensionner le ballon et de prendre un capteur à tubes (qui a une meilleure captation par temps gris) pour passer une semaine (le calcul est à faire suivant la région). D’autre part, si vous privilégiez l’utilisation quotidienne le soir (vaisselle et douches) ou avant le lever du soleil , l’eau froide réintroduite sera réchauffée dans la journée, alors que si c’est utilisé dans la journée vous perdez des heures de chauffe. D’autre part les ballons sont livrés en général avec une résistance additionnelle. Pour éviter qu’elle fonctionne de façon intempestive il faut l’alimenter à travers une horloge et un interrupteur manuel , l’horloge pour qu’elle ne puisse chauffer qu’à partir de 18 h par exemple, l’inter, pour ne lui permettre de fonctionner qu’en cas d’urgence

2 « J'aime »

Salut,

Quelle est ta surface à chauffer et le nombre de radiateur que tu prévois ?
Par exemple nous on a une 12zaine de radiateurs en fonte et environ 120 m² à chauffer d’une maison rénovée mais moyennement isolée. Nous avons trouvé un chauffagiste qui a un poêle bouilleur chez lui (rare!) et il nous a déconseillé d’en utiliser un dans notre cas. C’est très bien adapté pour une petite habitation ou peu de radiateurs à alimenter sinon tu vas t’user en apport de bois… Dans tous les cas prévois un ballon tampon pour la nuit.
Voici une liste que j’avais trouvée :

AQUAFLAM :
17kW (14kw eau), Buches 45cm, foyer 70L (LxHxP : 500 x 415 x 340) :

avec échangeur si besoin Echangeur de chaleur

25kW (21kW eau) Buches 55cm, foyer 85L (LxHxP 600 x 415 x 340) :

LANORDICA :

15kW (8,5kW eau), Buches (52cm?), foyer 55L (LxHxP 570 x 300 x 325):

GODIN :
19kW (15kW eau), Buches 56 cm, Foyer ?

Bonjour,
Alors merci à tous pour vos nombreuses réponses. Nous commençons à nous positionner sur plusieurs points. Nous abandonnons le poêle bouilleur car nous préférons le poêle de masse. Et avec réflexion nous en sommes venus à ne pas prendre de chauffe eau solaire mais un électrique fonctionnant avec les panneaux solaires.
Pour info nous sommes 4 et avec une consommation standard voire faible d’eau chaude mais le plus souvent en soirée. Changer serait compliqué car personne n’est à la maison en journée… Certes on peut lancer machine à laver, linge mais il n’y a que le ballon qui pourrait absorber l’électricité produite par les panneaux.
Maintenant il ne reste « qu’à » choisir les modèles mais aussi trouver la VMC, puits canadiens? :exploding_head: :rofl: mais je pense que notre réflexion ira sur un autre post

Je ne comprend votre interprétation du fonctionnement d’un système solaire thermique ?
Quand vous dites :

de quel « solaire » est il question ? thermique ou photovoltaique ?

Comme le précisait Cédric, c’est le ballon tampon qui permet le découplage et le stockage entre la période de production et la période d’utilisation…

Le système solaire thermique à l’avantage d’utiliser une plus grande part d’énergie solaire que le solaire photovoltaïque.
Il me semble que le ballon électrique + photovoltaïque n’aura pas du tout le même rendement

Panneaux solaire thermique = 80% d’énergie solaire valorisée
Panneaux solaire photovoltaïque = - de 20% d’énergie solaire valorisée

Pour un investissement quasi identique la performance et l’économie réalisée ne seront pas du tout les même, tout simplement parce que la quantité d’énergie solaire récupérée ne sera pas du tout la même.

1 « J'aime »

bonjour,
je profite de ce forum pour donner quelques nouvelles de ma maison de 100 m².et vous rappeler l’intérêt d’une conception passive bio-climatique
Depuis 5 jours le temps est clair, la température extérieure varie entre -5° et +13°. Le premier jour à 19 h la température de la maison était de 20° une petite flambée dans le poele de 5 kw (qui m’a coûté 450 €) à 20 h çà remonte à 23° le feu s’éteint vers minuit. Nuit à - 5° à 8 h du matin la maison est à 19.5°, aucun chauffage dans la journée, à 19 h la maison est à 23°, depuis 4 jours aucun chauffage et la maison oscille entre 19 le matin et 23 le soir. Tout çà pour vous dire que d’investir dans l’isolation et la ventilation c’est « A VIE » et que beaucoup sont encore accrochés à l’idée qu’un chauffage puissant est OBLIGATOIRE ce qui représente une dépense annuelle « A VIE ». Et c’est toujours de l’énergie consommée quelle qu’en soit la source. Ma conclusion c’est qu’il vaut mieux emprunter pour investir dans l’isolation et la ventilation, le remboursement se fait à la place de la dépense chauffage, une fois l’emprunt remboursé il n’y a plus de dépense que marginale (j’ai dépensé 75 € de bois l’année dernière). Même en rénovation dans l’ancien on peut avoir des gains de 70 à 80% sur la dépense de chauffage. donc avant de se concentrer sur un système constructif, penser à la performance c’est pas con…

4 « J'aime »

Bonjour,
absolument d’accord avec Jean Patrick
sur la question du stockage, c’est une question de dimensionnement du ballon fourni avec le capteur
le meilleur rendement est obtenu avec les capteurs à tube, la différence est palpable l’hiver alors que le capteur plan est refroidi par l’air ambiant, le capteur à tube ne perd pas de chaleur (ou très peu) grâce au tube à vide.
image
le fait de se servir de l’eau chaude le soir est très favorable parce que le chauffe eau est monté à son maximum de température dans la journée.
Si vous préférez vraiment l’électricité (mais les pourcentages indiqués par Jean Patrick sont les bons) pensez au système thermodynamique avec capteur plan
image
plus d’info si çà vous intéresse

1 « J'aime »

Bonjour,
Après la lecture de vos messages et réflexion nous avons opté pour un chauffe eau solaire (+résistance électrique) avec un poêle de masse!
Maintenant reste à savoir quoi! :wink:
Merci pour vos contributions!

1 « J'aime »

Bonjour Maite,
De notre côté nous avons aussi opté pour un CESI avec résistance, et avons pris celui du groupement d’achat de TWIZA parce qu’il est made in France et autovidangeable.
Nous avons eu quelques soucis pour trouver un plombier capable de nous faire le raccordement et actuellement encore quelques détails à caler pour une bonne mise en route mais on avance ! j’ai fait un post dans demande d’entraide sur le sujet :relaxed:
Agnès

1 « J'aime »

Bonjour ! Une réponse tardive car je débarque sur twiza et ce sujet de chauffage m’intéresse beaaaaaaucoup ! Je me demande suite à la lecture de votre commentaire, comment chauffez-vous votre ecs ? On est en projet de construction avec une maison passive bio-climatique où l’isolation est au centre de nos réflexions…mais effectivement une fois qu’on a une maison super bien isolée ce n’est pas évident de trouver le combo chauffage/ecs qui convient, sans surdimensionner… notre maître d’œuvre nous conseille plutôt un poêle simple et une PAC pour l’ECS…alors je suis curieuse de savoir comment vous procédez dans votre maison !
Merci beaucoup

bonjour
concernant l’ecs, j’ai opté pour le système Climer. Comme nous sommes entourés d’arbres et qu’il n’y avait pas d’emplacement idéal bien dégagé pour un capteur thermique, c’était la meilleure solution. Pour que le solaire thermique fonctionne bien il faut respecter quatre choses : un capteur à tube, une inclinaison à 60/65° sur l’horizontale pour favoriser le rayonnement d’hiver (en été il y en a tj trop), un azimut plein SUD et un espace dégagé sans masque. Donc ce n’est pas forcément sur la toiture qu’il faut le poser. Le système Climer est beaucoup plus souple du moment qu’on met le panneau au Sud, il récupère ce qu’il peut en chaleur solaire et la pac fournit le reste, pas de résistance de 3000 W en relais si on veut. sur le mien elle est toujours shuntée et on n’a jamais manqué d’eau chaude depuis 3 ans


pour le chauffage on a un petit poêle à bois bûche. Mais attention à bien réfléchir à la convection générale, la position du poêle et de préférence une ventilation double flux pour bien répartir la chaleur
on peux en reparler en direct sur plan en visio
amicalement
bernard

2 « J'aime »

Intéressant ! Merci infiniment pour votre réponse. Je n’arrive pas à vous envoyer un message privé alors je pose mes autres questions ici…(si c’est ok ?). On a cherché pendant une semaine des infos sur ce Climer mais à part une fiche technique il n’y a pas grand chose, j’ai essayé d’appeler des revendeurs mais…ça ne répond pas ou alors je tombe sur des sites anglophones…Alors je me tourne vers vous et je me dis que ça peut servir à d’autres…

  • Quel est l’entretien à court/long terme ?
  • peut-on l’entretenir soi-même ?
  • Avez-vous une idée de la conso élec totale par jour de votre dispositif (ballon de X litres + Climer + autre pièce qui consomme et que j’oublie) ? En été ? En Hiver ?
  • Quelle est sa durée de vie ? Il y a une garantie ?
  • Un ordre de prix pour votre installation ?
  • Est-ce qu’on peut l’installer soi-même ou trop compliqué ?
  • Si RGE y’a-t-il des aides ou des primes ?
  • Est ce que le dispositif contient des fluides toxiques/nocives ?

Merci encore et belle semaine

bonjour Eilenne
pour l’entretien nettoyage à l’éponge du capteur quand il est sale, c’est facile à voir il est noir!!
j’ai redemandé les fiches techniques mais de mémoire çà a une puissance de congélateur donc çà consomme comme un congélateur
le ballon est compris dans l’installation de 130 à 300 l (de mémoire)
garantie 2 ans la mécanique frigorifique est réputée pour durer des dizaines d’années
le prix je me renseigne
on peut l’installer soit même mais il fait faire venir un frigoriste pour mettre le circuit en charge, ce que j’ai fait
pour les primes, sans doute mais je n’y connais rien
le circuit contient le même gaz que les frigos ou pac
il y a un site en espagnol climer technology
mais je vais te renvoyer les fiches techniques
cordialement
bernard

1 « J'aime »