Fondations cyclopéennes

Bonjour, j’ai commencé des fondations cyclopéennes (pierres, chaux NHL2, graviers et sable) et plusieurs points me préoccupent.
D’abord, en ce moment il pleut beaucoup, et je redoute l’excès d’eau : faut-il protéger après coulage? La chaux risque-t-elle de ne pas prendre à cause de l’excès d’eau? En effet, le mortier durcit mais il s’effrite si on force bien, sachant qu’il n’a qu’une semaine de séchage pour l’instant.
Ensuite, peut-on faire le coulage en plusieurs fois au fur-et-à-mesure que les jours sans pluie arrivent?
Aussi, je vais mettre une ossature bois Greb dessus, et j’ai vu sur le forum approche paille que ça craint car pas adapté et il faut plutôt du béton… Je suis pas convaincu et je me demande toutefois si ces fondations tiennent la route en terme de solidité.
Je remercie par avance les personnes qui voudront bien m’éclairer sur le sujet.

@Thib
Bonsoir,

je ne peux pas vous répondre précisément sur les conséquences de la pluie sur la chaux dans ce type d’ouvrage, si ce n’est que d’une manière générale, l’exposition aux intempéries n’est pas recommandée durant la prise. J’aurais préconisé la protection de l’ouvrage.
J’aurais également préféré de la chaux NHL5, (NHL3.5 à la rigueur) disposant de meilleurs propriétés mécaniques que la NHL2.
Qu’il s’agissent de béton ou de fondations cyclopéennes j’aurais tendance à dire que dans les 2 cas c’est le dimensionnement qui est important. Il s’étudie même sommairement au regard des contraintes de l’ouvrage que l’on oppose aux caractéristiques géologiques du sous-sol notamment sa capacité portante. Sans évaluer ni l’un ni l’autre, difficile de se prononcer.

Notez que ces 2 typologies de fondation se comportent très différemment sous la contrainte.
Pour faire simple, si dans les 2 cas les contraintes de compression sont reprises de la même manière par les pierre ou le béton (assimilé pierre à mise en œuvre « liquide »,
dans une fondation en béton armée ce sont les armatures qui reprennent les efforts en traction ; dans une fondation cyclopéenne, c’est la dimension exacerbée de la fondation qui permet aux contraintes de traction de se disperser dans la masse et le volume.
Aucune ne me semble techniquement meilleurs que l’autre ; elles peuvent se montrer toutes 2 adaptées comme parfaitement inadaptées au sous-sol et/ou au projet.

1 « J'aime »

Bonsoir, merci pour votre réponse. Votre point de vue est pertinent. Donc selon vous la pluie n’est pas non plus si inquiétante pour la prise de la chaux? Tout ce que je sais c’est que la chaux hydraulique fait sa prise avec l’eau, mais je me questionne sur l’excès d’eau sur un mortier durci mais qui a été coulé seulement la veille…
En ce qui concerne le dimensionnement on est sur des tranchées de 50 à 60cm de large et une profondeur variant de 50 à 80cm (terrain en pente) sur un sol qui est stable. Les maisons voisines n’ont pas plus de 3 rangées de parpaings en soubassement.

@Thib
Tout au contraire, j’ai indiqué qu’il était préférable d’éviter l’exposition aux intempéries voir de protéger l’ouvrage. Votre chaux est NHL2 donc faiblement hydraulique. Plus aérienne qu’hydraulique.

50 à 60cm de large me semble un peu léger pour un ouvrage cyclopéen.
Pour la variabilité de la profondeur je vous conseille que le fond de fouille soit de niveau ainsi que l’épaisseur de la fondation donc avec une épaisseur constante.
Un aspect important est la taille des agrégats dans une fondation cyclopéenne et la mise en œuvre pierre contre pierre, le mortier ne servant pas à caler les pierres mas à remplir les interstices.

Dans votre cas, il faut surtout essayer de comprendre pourquoi les fondations cyclopéennes ne sont pas recommandées pour la technique du Greb ; c’est peut-être du à la manière dont la structure transmet ses contraintes à la fondation, ou tous simplement parceque les fondations cyclopéennes ne sont pas normalisées.

1 « J'aime »

Je rejoins Jean Patrick, j’aurais plutôt privilégié une chaux NHL 3,5 voir 5. D’une façon générale il n’est pas conseillé de réaliser des fondations par temps de pluie car si les fonds de fouilles sont détrempés ils auront du mal à sécher par la suie et si vous avez un sol sensible au retrait-gonflement il y a des risques de tassements différentiels.
Quand on parle de fondations il s’agit de la partie enterrée, mais ensuite il faut élever un soubassement pour ne pas asseoir l’ossature bois au raz du sol.
On préfère alors un soubassement en béton car il est moins sujet aux remontées capillaires qu’un ouvrage en maçonnerie de pierres. il permet également une précision dimensionnelle plus adapté à la pose d’une ossature bois.

3 « J'aime »

Merci pour vos réponses. Je reviens sur la chaux : il me reste une palette de sacs NHL2. Savez-vous s’il est possible que je mélange de la NHL5 avec la NHL2 pour compenser les inconvénients de la NHL2?

Vous ne compenserez que très partiellement le manque de résistance mécanique.
Disons que ce mélange se rapprochera d’une NHL3.5.

1 « J'aime »

Merci pour votre réponse.
Je dispose de pierre calcaire dure, et il semblerait d’après plusieurs sources que la NHL 5 n’est pas adaptée car trop rigide. D’où le fait que j’envisage de la mélanger avec la NHL 2 pour me rapprocher de la NHL 3,5. En effet, la NHL 2 ne me semble pas suffisante : temps de séchage trop long, manque de solidité…
Mais votre réponse me satisfait et je pense opter pour un mélange.

Bonjour,

Sur le même thême je suis intéressé pour calculer le volume de pierres, chaux et grave sableuse que je dois commander pour réaliser des fondations cyclopéennes qui font 5,3 m3 (26ml x0.45m x0.45m) ?

Merci de votre aide
BEN

Bonjour Ben,
La proportion est en moyenne 50% de pierres et 50% de béton de chaux.
Pour ce béton de chaux on est sur une proportion d’1 volume de chaux pour 3 vol de grave. (Il n’est pas nécessaire de prendre en compte le volume d’eau dans le mélange car la chaux va diminuer de volume une fois humidifiée.) Pour la grave (mélange gravier/sable) c’est 1,8 t/m3. Pour la chaux tout dépend de celle que tu choisiras : NHL2, NHL3,5 ou NHL5? Ça va dépendre de la pierre que tu utilises : tendre, ferme ou dure. Pour l’avoir expérimenté je te déconseille la NHL2 pas adaptée selon moi aux fondations. Oui car selon la chaux que tu vas choisir la masse volumique n’est pas la même.
Une fois la dureté des pierres connue et le type de chaux choisie, je peux te dire quelle quantité de chaque t’auras besoin.

1 « J'aime »

Super, merci beaucoup pour cette réponse rapide.
Je vais utiliser de la NHL5 et des pierres dures.

La pierre dure t’es en moyenne à 2,5t/m3.
La chaux NHL5 t’es à 48L le sac de 35kg.
Dans ton cas, pour 5,3m3 de fondations, il te faut :
-2,65m3 de pierres soit 6,625t=6625kg;
-2,65+10%=2,915m3 de béton (les 10% s’agissant des pertes du béton qui se colle à l’intérieur de la bettoniere et qui est ensuite lavé).
Pour la chaux : 2,915/4=0,729m3=729L, 729/48=15,2 soit 16 sacs de 35kg de NHL5.
Pour la grave : 2,915×3/4=2,187m3. 2,187×1,8=3,937t=3937kg.

Impeccable, merci
BEN