Enduit terre sur fibre bois rigide

Bonjour tout le monde,

Je reviens vers vous pour une nouvelle question concernant les enduits terre.

Dans notre isolation paille, nous avons des zones où nous avons du mettre de la fibre de bois rigide (au dessus des linteaux par exemple, ou autres zones trop complexes pour le maintient de la botte de paille), et pour la continuité de l’enduit terre, la fibre sera donc support d’enduit.

Quelqu’un saurait s’il faudrait « griffer » le support pour y appliquer l’enduit en continuité à la paille? Nous pensons y mettre de la toile de jute sur toutes ces surfaces plus délicates, mais comme la toile de jute se positionne plus en surface de l’enduit corps (en y étant tout de même incorporée), elle n’aura pas le rôle d’accrocher l’enduit à la fibre, alors nous ne savons pas bien comment faire.

Nous aimerions un enduit d’épaisseur de 5 cm environ sur la paille, comme la fibre a tendance à être plus épaisse que la paille (elle ressort plus du mur), l’enduit y serait que de 2-3 cm.

Nous vous remercions par avance,

Nicolas et Flora

Bonjour Flora,

Je ne pense pas que vos panneaux de fibre de bois aient besoin d’être « griffé » pour améliorer l’adhérence de la terre ; les mélanges terre ont une bonne à excellente adhérence sur la plupart des supports naturels.
Il faut bien entendu réaliser des test sur même support et ajuster son mélange après évaluation (argile/limon sable) avant de se lancer…

De quels type de panneaux fibres de bois s’agit-il ? ll en existe différentes sortes, plus ou moins compressés, plus ou moins adjuvantés, dans la masse ou en surface…
(fabricant, référence, haute densité, pare-pluie ?)

Le changement d’épaisseur peut éventuellement se dévoiler comme un endroit critique ; de mon point de vue c’est surtout le correct dimensionnement du linteau qui assurera l’inertie dimensionnelle de ce support. En effet, le linteau se comporte différemment de la surface courante et si il se déforme un temps soit peu sous la contrainte de charge, il risque de marquer l’enduit par fissuration.

1 « J'aime »

Bonjour Jean-Patrick, et merci pour ce retour.

Alors la fibre de bois que nous avons posé est « Isonat Fiberwood Multisol 140 bord feuilluré
R=3,80 m…k/w », ce produit ne fait pas pare-pluie.

Pour remédier au changement d’épaisseur nous pensons finalement faire notre enduit de corps en deux passes, la 1ere uniquement sur la paille avec un mélange paille-argile uniquement, bien gras (après application de la barbotine) qui permettra de récupérer toutes les inégalités de niveau. Puis ensuite la 2e passe en mélange argile-sable-paille hachée sur l’ensemble des murs pailles et zones avec fibre rigide.
(nous penserons bien aussi à tester le mélange sur la fibre, merci du conseil!)

Nous avons fait dimensionner l’ensemble de la structure de la maison (toute l’ossature et contreventement osb-agepan) par un bureau d’étude qui nous a fourni toutes les coupes détaillées (ce que nous ne regrettons absolument pas au vu du travail supplémentaire que cela aurait présenté pour nous…). Donc normalement au niveau du dimensionnement des linteaux nous devrions être bon, il nous semblait que par rapport à d’autres constructions que nous avons pu voir, l’ensemble a été bien dimensionné. Mais dans tous les cas si cela venait malgré tout à bouger dans le temps nous n’aurions pas d’autres solutions que de corriger au fur et à mesure…

Merci pour vos précisons sur votre projet.

Je ne peux que plussoyer votre commande d’étude structure. J’en réalise sur certains projet lorsque j’arrive à les imposer, plus facilement d’ailleurs lorsque les données du projet les rendent incontournables.

Le dimensionnement d’une ossature bois ne concerne pas uniquement la solidité et la durabilité générale de l’ouvrage mais la stricte limitation des déformations du bois sous contraintes, contraintes pouvant être transmises à des éléments de second œuvre absolument pas adapté à la reprise de ces déformations. (cloisons, revêtements, menuiseries, etc)

Concernant l’Isonat Fiberwood Multisol 140 c’est ce que l’on appelle un panneau de fibres de bois haute densité. Il dispose donc d’une résistance à la compression et à la traction bien supérieur aux panneaux ordinaires, et supporte les prescriptions sous enduits.

Je vous conseille de vous renseigner directement auprès du fabricant (et non du distributeur) pour une prescription valide sous enduit dit « traditionnel », c’est à dire 3 couches, et/ou sous enduits terre.

Certains isolant en fibre de bois yc HD (Steico, Pavatex) ne sont plus couvert pour des applications sous enduits traditionnels. Cela peut provenir de raisons commerciales et économiques comme de limiter les applications visées par une demande de certification pour des raisons de cout d’instruction, (campagne de mesure réduites, etc) ou technique à cause du poids et de l’humidité de l’enduit lors de sa mise en œuvre, qui peut être de nature à dé-stratifier le panneaux (fabrication par strate ou par couche).

Le risque est selon moi extrêmement faible, mais je ne peux pas vous garantir cette application ne disposant pas de retour d’expérience pour cette marque/référence.

Vous pouvez également réaliser un test directement sur un panneau pour vérifier par vous même.

Nous réaliserons les tests d’enduit terre sur la fibre rigide (barbotine puis uniquement la 2e passe terre-sable-fibre) et nous croiserons les doigts que ça aille.

Nous ferons un retour ici quand cela sera fait :slight_smile:

Merci pour votre aide!

1 « J'aime »