Choix techniques sur contruction bois / RE 2020

Bonjour,

Mon conjoint et moi avons un projet de construction d’habitation ossature bois, sur deux niveaux, 90m2 au sol. Nous avons prévu de faire faire le gros œuvre par des artisans (terrassement, dalle, charpente) et de faire le reste en auto-construction.
Nous sommes confrontés au démarrage de la RE 2020 et au peu d’informations disponibles pour des néophytes comme nous, obligés de faire des choix sans conseil technique.
La question est : quels matériaux choisir pour avoir une maison bois confortable, écologique et qui respecte la RE 2020 ?

Voici les choix que nous avons commencé à faire :

  • Vide sanitaire sur hourdis polystyrène (ou bois) avec dalle béton (pour faire passer facilement les réseaux)
  • Sol : Isolation liège 10cm, chape béton et plancher chauffant, finition carrelage
  • Murs : à l’intérieur chaux chanvre banché ~10cm (pour l’inertie thermique), à l’extérieur ~22cm de laine de bois
  • Couverture : laine de bois 30cm + pare pluie rigide (Agepan), tuiles
  • Menuiseries alu et volets bois
  • Chauffage : poêle à bois, pompe à chaleur en support pour le plancher chauffant et l’eau sanitaire
  • Un mur de refend en brique de terre crue sur la longueur de la maison
  • 50% des finitions de murs intérieurs en enduit terre
  • Bardage bois à l’extérieur

Si vous avez des pistes d’améliorations qui vous paraissent en lien avec notre projet, ou alors des expériences sur des constructions neuves, nous sommes preneurs!
D’avance merci!
Agathe

@AgatheO Bonsoir, Je comprends votre situation. J’étais dans une situation comparable en 2010 et la chance pour moi c’est que la RT de l’époque était nettement moins contraignante…Je crains que désormais il soit bien plus difficile de se passer d’un professionnel (ou plusieurs), ne serait-ce que pour maitriser l’usage du logiciel pour instruire le dossier. Pas d’Eco centre dans votre coin ? Celui du Périgord pourrait vous aider mais ça fait loin.

Bonjour Agathe,

Ma première remarque serait de préciser que la RE2020 n’est pas qu’une question d’isolation et de matériaux d’enveloppe. Je pourrais continuer par dire que la méthodologie retenue pour la RE2020 peut sous estimer certains complexes, certains matrériaux en ne considérant pas toute leurs propriétés concourant pourtant au confort et indirectement au niveau de performance thermique.

Le premier éléments que je travaille sur une conception est l’orientation de la construction, sa compacité, ses quantités d’ouvertures et leur orientation et exposition. Concernant les ouvertures je m’efforce de dépasser les coefficients suivant :

  • supérieur à 60% des surfaces d’ouvertures au Sud
  • inférieur à 15% des surfaces d’ouvertures à l’Est et à l’Ouest
  • inférieur à 10% des surfaces d’ouvertures au nord voir des parois Nord totalement borgne.

Il est question de valoriser les apports solaires passifs en période de besoin de chauffage, l’hiver.
Dans le même temps il est important de préserver les ouvertures de l’exposition directe du soleil pendant la période estivale pour le confort d’été (pris en compte par la RE2020 en tant que besoin de refroidissement)
(le soleil n’a pas du tout la même trajectoire, angle levé/couché, inclinaison, l’été ou l’hiver - voir diagramme solaire pour latitude 45°)

Pour revenir à vos lots d’ouvrage :

Je suis partisans de la dalle sur terre plein (sur hérisson), bien plus économique (même en exécution pro), plus facile à isoler et pour le traitement des ponts thermiques. La facilité à implanter les réseaux est une représentation faussée de la difficulté parceque sans doute vous n’avez aucune expérience en la matière.
L’implantation des réseaux sous dallage est chose aisée. Elle demande à être étudiée avant la mise en œuvre d e la dalle mais elle est parfaitement accessible à des non-initiés.
Le seul éléments qui selon moi peut imposer une dalle poutrelles-entrevous (ourdis) sont de l’ordre des contraintes géotechniques.

Il me semble que pour un projet standard RE2020, 10cm de liège ne sera pas suffisant en complément de hourdis polystyrène.
La configuration d’une dalle sur terre plein permet plus de possibilité pour la résistance thermique du plancher et l’implantation d’un plancher chauffant.
La question de l’intérêt du liège entre 2 voiles béton est posée ; pourquoi pas un dallage béton de chaux + chape chaux/chanvre. Il existe des mélange adapté à l’implantation des circuits hydrauliques de plancher chauffants. La pertinence de certains complexe prend également en compte la nature des revêtements de sol.

Se pose la question d’un mix laine de bois/enduit chaux chanvre.
Si il n’est question d’inertie, d’autres stratégies pourront être envisagées comme par exemple des cloisons maçonnée ou en pans de bois remplis de terre. La situation des matériaux inerte doit également être réfléchis. (exposés aux apports solaires passifs en hiver et préservé l’été, ils joueront leur rôle à plein.)

Le choix du tout laine de bois ou tout chanvre est à considérer. Les 2 solutions autorisent le bardage extérieur et les finitions minérales intérieur.
Limiter la nature des matériaux différents peut dévoiler des économies d’échelle et la limitation des pertes pour coupes et chutes.

30 cm de laine de bois selon sa densité pourra se révéler insuffisant.
Le besoin d’Agepan en pare-pluie n’est pas avéré. Il s’agit avant tout d’un panneau structurel. Assi c’est la typologie, la configuration de la charpente qui peut dévoiler le besoins.
C’est un sacré surcout par-rapport à un écran sous toiture souple. C’est peut-être encore lié à votre représentation de difficulté à le mettre en œuvre ?

Les menuiseries alu ne sont pas le meilleurs rapport prix/performance/impact
Soit il est question de mettre en avant des valeurs écologiques et le bois ou le bois capoté alu s’imposera.
Soit vous avez une grosse contrainte économique, et je suis navré de le dire, mais c’est le PVC qui aura la meilleurs performance/prix et de loin.
Je suis très bien placé en accompagnant des projet avec des budgets modeste à contraint pour ne pas hésiter à prescrire du PVC pour dégager des marges budgétaires significatives dans le projet.

Mais avez-vous demandé un devis au groupement d’achat Twiza ? (fourniture & pose)

Penser à rationaliser vos besoins de fenêtre et porte fenêtre avec ouvrant. Un châssis fixe coute bien moins chère qu’une menuiserie ouvrante demandant de la quincaillerie, et à l’usage de la quincaillerie de bonne qualité (le prix des menuiserie est aussi fonction de la quincaillerie d’équipement)

Les volets bois ! Bon pourquoi pas ! Je conçois des construction RE2020 sans volet pour des projets sous contrainte climatiques (climat de montagne +900, 1000, 1200m alt…)
Je favorise un triple vitrage à l’Est et à l’Ouest et double au Sud (le triple vitrage standard réduit significativement les apports solaires passifs.
De grandes baies au Sud peuvent être mise dans l’ombre entre les 2 intersaisons et période estivale par des dépassées de toiture ou casquette, voir des BSO brise soleil orientables.
Le choix des volets peut être lié à d’autres considérations comme le besoins d’occultation, votre contrat d’assurance habitation en l’absence de vitrage anti-effraction au RDC/RDJ.

Pourquoi pas de solaire thermique en lieu et place d’une PAC qui n’est qu’un moteur et dont le rendement en hiver peut se montrer insuffisant selon la gamme du produit sélectionné et donc avec un impact budgétaire. La pertinence d’un système solaire thermique pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire et éventuellement le besoin de chauffage au sol peut s’étudier en fonction de la localisation du projet, du gisement d’ensoleillement, de l’implantation des panneaux capteurs et des masques solaire qui l’affectent.

De mon point de vue le choix du su/des systèmes de chauffage est le dernier élément à considérer après avoir poussé les autres critères de performance thermique.

Voilà la configuration qui vous apportera suffisamment d’inertie et repose la question de la pertinence d’une enduit chaux/chanvre sur laine de bois. Trop d’inertie peux se dévoiler contreproductif.

Je fais une parenthèse pour attirer votre attention sur le positionnement de votre contreventement sur ossature bois (intérieur ou extérieur qui aura un impact sur la perspirance, c’est à dire la perméabilité à la diffusion de vapeur d’eau de vos complexe est qui est primordiale en ossature bois et isolation en matériaux biosourcés.

Comme vous l’aurez compris la performance thermique, le confort, l’impact de votre construction dans l’enveloppe budgétaire prévue doit s’envisager avec une approche systémique ou chaque choix ne concerne pas que lui même mais à des conséquence sur la pertinence d’autres éléments de la construction. Il demande des éléments de compréhension technique pour chaque ouvrage pour chaque métier.

Mon commentaire est sans doute truffé d’imperfection et ne prend sans doute pas suffisamment qui vous êtes, quel est votre budget, votre calendrier, vos envies, vos moyens humains, matériels et techniques, et vos expériences, ni même la localisation de votre projet, ni même les contraintes urbanistiques si il y en a …

En toute première lecture, il me semble que votre projet peut significativement gagner en performance/confort, facilité de mise en œuvre, et marges budgétaire.

Vous trouverez beaucoup de monde ici pour vous conseillez vivement de vous faire accompagner pour la conception, et sans doute pour toute ou partie de réalisation d’ouvrage, qu’il s’agisse de formation ou en démarrage chantier…

Et peut être êtes vous au bon endroit !

3 « J'aime »

bonjour
en gros d’accord avec Jean Patrick j’en rajoute une couche…
d’abord faites vous accompagnés pour l’implantation de la maison sur le terrain pour l’orientation et le rapport à l’espace extérieur. Pour vous aider ci joint un graphique qui peut vous être utile, vous le tirez sur support transparent et vous l’orientez avec votre plan de maison en dessous. Cà vous donne une idée pour maximiser les apports solaires d’hiver.
courbe solaire.pdf (156,0 Ko)
Si vous avez un iphone ou une tablette mac vous pouvez télécharger l’application SOLight qui vous permet de visualiser la courbe solaire sur place avec l’appareil photo :,exemple:

En ossature bois vous n’aurez pas de gros soucis avec la rt 2020, mais n’anticipez pas les solutions techniques avant çà. En maison neuve vous pouvez vous passer de chauffage important si vous réussissez une bonne gestion du soleil, (apport d’hiver, maîtrise d’été) une isolation conséquente, une bonne ventilation couplé à un puit climatique . Et tout çà pour la vie de la maison…

1 « J'aime »