☀️ Chauffe-eau solaire en achat groupé

Un système exemplaire, de haute qualité et fabriqué en France
à partir de 3500 € TTC via Twiza

Statut : groupement OUVERT :white_check_mark:

Public concerné

Personnes en recherche d’un système de conception robuste et durable, avec une technologie douce et au top de la performance grâce à une somme de singularités et de détails.
La fabrication 100% française est aussi un atout, que ce soit par éthique ou par pragmatisme en ces temps de pénuries :wink:

En résumé

Partenaire sélectionné : Heliofrance, fabricant basé à Toulouse (31)

Le cumul des technologies suivantes rend ce système unique :

  • production instantanée de l’eau chaude sanitaire
  • cuve en polymère
  • système à drainage gravitaire (dit « autovidangeable » ou encore « drain-back »)
  • fluide caloporteur écologique

Cuve de fabrication française :

  • garantie à vie
  • pas de corrosion
  • pas de risque légionelles

Capteurs solaires de fabrication française :

  • garantie 10 ans
  • haute performance
  • raccordement simplifié

HELIOFRANCE, fabricant français

Entreprise toulousaine, Heliofrance produit localement depuis 2008.

Il faut savoir que la plupart des acteurs qui se définissent comme « fabricants français » sont en fait essentiellement des « assembleurs » de produits conçus en France et dont les éléments, commandés ailleurs, sont assemblés en France. Nous ne sommes pas farouchement opposés à cette approche, car la maîtrise de la conception est déjà un point positif, mais on tient à préciser qu’Heliofrance est véritablement fabricant des éléments constitutifs de ses systèmes : capteurs solaires thermiques, accumulateurs synthétiques, châssis et régulateurs.

L’entreprise est détentrice de ses outils de production (découpe, assemblage, cintrage, soudure, collage, moussage, …). Ainsi en 2022 quand la plupart des fabricants souffraient de pénuries et de hausse, Heliofrance n’était pas perturbé.

Le diable La qualité se cache dans les détails

Le solaire est une énergie très précieuse et ce sont les détails qui font la différence entre plusieurs systèmes.

La cuve en polymère

Garantie à vie
Meilleure stratification
2 appoints possibles et cumulables : un serpentin (Chaudière bois, granulés, PAC, …) et une résistance électrique.

Production instantanée de l’eau chaude sanitaire

Ce système fonctionne à l’inverse du système le plus répandu :

  • dans le système classique l’eau stockée dans le ballon est l’eau sanitaire (celle qu’on consomme) et le fluide caloporteur passe des capteurs au serpentin (échangeur)
  • dans ce système dit « à stock d’eau technique » ou « à eau morte » l’eau stockée est celle qui circule dans les capteurs, et l’eau sanitaire passe dans le serpentin où elle est chauffée en instantané, à la demande.

Avantages ?

  • pas de corrosion
  • pas de dépôt de calcaire
  • pas de risque sanitaire (légionelles)

Alors pourquoi cette approche n’est-elle pas la plus répandue ? Bonne question… qui vaut pour bien des produits !

Note : le fait de ne pas devoir monter le ballon à 60°C périodiquement pour se protéger d’éventuelles légionelles est aussi un atout pour l’autonomie solaire. En effet, en diminuant la température de consigne de son chauffe eau solaire en hiver on peut considérablement accroître le taux de couverture de ses besoins par le soleil. Si en plus on adapte significativement son utilisation en fonction de la quantité d’eau chaude disponible, ce qui ne demande pas tant d’efforts, alors il est possible d’être autonome à 100% en eau chaude sanitaire solaire (cas constaté empiriquement, compteur à l’appui)

Obtenir un devis / passer commande

:warning: Dans un but d’efficacité et d’intelligence collective stp :

  • lis bien cette page avant de faire une demande de prix,
  • pose tes questions restées sans réponse en bas de page (bouton « Répondre »)
    Merci beaucoup :pray:

Quand tu es prêt stp complète ce formulaire. On t’y demandera :

  • tes coordonnées
  • une petite description du besoin
  • des docs / plans / photos / croquis … pour aider. C’est facultatif mais ça aide beaucoup.

Rester informé

Pour être informé·e des prochains achats groupés tu peux t’inscrire ici.

2 « J'aime »

Bonjour
Quelles compétences faut-il pour installer ce matériel ? J’ai commencé à faire des devis sur un chauffe au solaire et chauffage solaire. Car manque de temps mais est ce qu’il est possible de faire monter ce chauffe eau par un installateur local ?
Est ce qu’il y a des personnes qui on déjà travaillé sur le sujet de pousser plus loin le chauffage solaire avec par exemple du stockage longue durée avec des gros volumes d’eau ?

1 « J'aime »

Bonjour,

Bonjour Thomas,
J’ai un peu la même question sur l’installateur. (je ne savais pas s’il fallait que je fasse une nouvelle question ou si je peux faire comme ça…) (si c’est gênant, je peux supprimer ma réponse et créer un nouveau sujet)
→ Par contre, j’aurais besoin qu’il soit RGE pour en même temps pouvoir obtenir des aides de « bien vivre chez soi ». J’ai entendu dire que les artisans n’aimaient pas poser quelque chose qu’ils n’ont pas « vendu » car ils font du bénéfice dessus.

Bonjour Cédric,

Prêt à discuter sur le produit .

J’ai avancé sur le chauffage solaire. Merci Leturan pour les lectures sur le stockage inter saisonnier. Un peu frustré que ça ne concerne que de gros projets. Aucune piste sur des projets à plus petite échelle ? Sur les devis concernant l’eau chaude sanitaire je me retrouve avec un devis à 6500€. Avec un maximum d’aide on arrive à 2500€. Je mesure depuis un mois la consommation de notre ballon électrique 150l. Pour 2 adultes et 2 enfants, on est à 23 kWh par semaine. A 0,11€ du kWh en heure creuse on arrive à 19 ans de retour sur investissement. C’est très décevant même si on ne le fait pas que pour l’argent ! Et mettre des panneaux photovoltaïques pour faire de l’eau chaude toujours avec de l’électricité ce n’est pas intéressant ?

1 « J'aime »

Bonjour,
J’ai reçu mon cheauffe eau par le groupement d’achat. La notice d’utilisation est assez détaillée, par contre je manque d’indication pour le montage du panneau solaire. Le copain qUi doit m’aider aimerait bien avoir un schéma de montage. Oubli avec la livraison, ou bien disponible ailleurs ? qulequ’un la t il déjà installé le panneau sur le toit ? Mefci

Thomas je suis écartelé. D’une part j’ai vraiment envie de saluer le fait de faire des mesures en conditions réelles, et un calcul pour objectiver un choix. On ne le fait que trop peu. La démarche est excellente, bien au delà de ce seul cas.
Concernant les économies à attendre d’un matériel, nombre de fournisseurs vantent les économies réalisées par leur produits en parlant d’économies du type « -30% » ou encore « -50% » alors même qu’ils n’ont aucune idée de la consommation initiale. C’est un peu comme t’affirmer, avec aplomb, le temps qu’il te faut pour aller quelque part sans même savoir où tu es… :man_facepalming:
Bref.

D’un autre côté toutefois je dois aussi t’alerter sur les nombreuses et importantes erreurs de ce calcul rapide, concernant :

  • le prix de l’électricité, actuel et à venir, comme l’a très bien détaillé Eric @leturan c’est de loin la principale erreur
  • ta consommation estimée :
    • en hiver il te faudra beaucoup plus d’énergie pour chauffer une eau qui arrivera bien plus froide.
    • l’usage est, après le coût du kwh, l’autre paramètre qui est toujours oublié : en effet quand tu produis l’énergie que tu utilises, tu adaptes ton usage. Cette sobriété naturelle et volontaire est malheureusement toujours négligée par les logiciels qui considèrent l’usager comme un automate déconnecté et routinier, alors qu’elle représente une marge de manoeuvre significative, probablement entre 10 et 20% de réduction supplémentaire, parfois plus. Ainsi j’ai vu de mes yeux un homme, actif, ayant déconnecté l’appoint électrique et n’ayant jamais utilisé autre chose que les apports solaires, depuis 3 ans, dans le centre de la France.

Aujourd’hui des estimations sérieuses et prudentes considèrent qu’un CESI est en principe amorti entre 5 et 7 ans en fonction du prix initial, qui varie si l’on fait soi-même ou pas, si l’on a des aides ou pas.

Personnellement j’ai connu, il y a plus de 15 ans, une époque où le calcul de retour sur investissement d’un CESI installé par un pro était impossible à justifier à un client, au regard de l’imaginaire collectif qui régnait à l’époque. Ou alors il fallait pousser les hypothèses à 5% d’augmentation du kwh par an et cette hypothèse faisait bondir les client. Bilan : c’est ce qui s’est passé. Ceux qui avaient choisi cette solution, par conviction ou par intuition, avaient finalement aussi fait un choix rentable économiquement.

Aujourd’hui avec l’actualité et les perspectives qui se dessinent, il n’a jamais été aussi évident de saisir la pertinence de cette solution. Enfin c’est mon avis.

1 « J'aime »

Petit complément pour ceux qui auraient l’idée (pas si bête) de faire aussi du chauffage solaire (mais si mais si c’est possible !). La particularité d’Héliofrance est d’avoir fait le choix d’un ballon solaire à volume unique (300L), contrairement aux autres fabricants qui proposent des ballons à volumes variable selon la taille de l’installation. Pas de problème cependant car ils peuvent se monter " en série".

Concernant le retour d’expérience sur les produits, certains de nos clients ont installé leur produit il y a 6 ans et ont de bon retour, idem de la part de nos installateurs.
Pour ceux qui veulent se lancer dans l’aventure du chauffage solaire, sachez qu’il faudra prévoir de réaliser des calcul thermiques spécifiques puisque le besoin en eau chaude ne sera plus « simplement » déterminé par la durée de votre douche :wink:
:sun_with_face:

Bonjour,
Que pensez du revetement polymère ?
Quel type de polymère ?
Pour ma part, je choisis tout mes matériaux pour notre rénovation et « adopter » du polumère pour l’ECS, je coince un peu (peut être à tord, mais…)
Salutations

Bonjour,
Très intéressé par tes contributions, je n’ai pas trouvé la synthèse de tes recherches

et nous sommes … le 01 octobre.
Merci d’avance.
Salutations

Bonjour Dominique (on se connaît il me semble ;))

Pour comparer le bilan environnemental d’équipements ou de matériaux du bâtiment (si j’ai bien compris), il existe une base de données nationale hébergée sur le site de l’INIES qui répertorie les fiches environnementales des produits et équipements.
Austères de prime abord, ces fiches calculent l’impact environnemental selon 26 indicateurs (dont le bilan Carbone qui n’est qu’un seul indicateur). Certains nous parlent plus que d’autre, et les chiffres semblent peu parlant mais tout l’intérêt réside dans la comparaison des produits entre eux.
Je n’ai pas vérifié pour la comparaison tube polymère/tube rigide mais vous trouverez peut-être votre bonheur ici :

https://www.base-inies.fr/iniesV4/dist/consultation.html

La partie qui vous intéresse se trouve dans le Génie Climatique.
Bonne recherche, ça en vaut la peine

Oui c’est un bon produit, j’en ai déjà installé.
C’est d’assez bonne qualité, on verra dans le temps.
J’ai aussi visité l’usine, oui il y a beaucoup de choses qui sont faites en France, mais de là à dire 100%, 100% j’ai un petit doute. La régulation et quelques autres accessoires peut-être d’origine non européenne, ce qui normal tout est fait dans la grande usine du monde.
Sinon oui , J’aime bien ce concept et le produit.

Je souhaite installer un CESI dans notre future maison bois paille. Les questions que je me pose sur cette version HelioFrance :

  • Est-ce que le ballon peut être posé en applique, ou c’est forcément au sol ?
  • Quelle différence de hauteur entre le point haut des panneaux et le point bas du ballon ?
  • Quelle distance conseillée entre les panneaux et le ballon ?

En tous cas, c’est chouette de voir que de tels produits arrivent encore à être fabriqué en France (même si quelques composants doivent venir d’asie).

Bonjour !

J’ai un projet similaire et les mêmes interrogations que manudad. Quelqu’un pourrait éclairer nos lanternes sur les sujets évoqués ci-dessus par manudad ?

Merci,

Bonjour
Je ne vois pas dans les échange le capacité du chauffe eau
Amiié

Bonjour.
On dirait que ce système ne peut s’envisager qu’avec le capteur plus haut que le ballon, vrai ?
Malheureusement nous n’avons pas le droit de poser de panneaux sur le toit… (prescription de l’ABF).
Dites-moi si je me trompe.

Bonjour le ballon est forcément au sol
la longueur max est de 15m
je vous conseille de faire au plus prés

300l d’eau morte avec un échangeur instantané
a minima 138l ecs a 38° pour une eau morte a 55

Bonjour effectivement auto vidangeable demande d’être au dessus mais vous pouvez mètre un système sous pression

Bonjour je Romain responsable Sav et assistance d’ Helio France
Vous pouvez me contacter si besoin 0749740641